Nos recettes et d'autres : cliquez !

MAROC    

couscous 

    Les tajines  

 

cliquez sur la photo  

poulet au citron 

aux pruneaux

aux 3 viandes

ANNIVERSAIRE

menu marocain

poivrons et tomates grillés
cliquez sur la photo
pour la recette originale

Salade de Tomates aux poivrons frits

salade de carottes

doigts de la mariée

briouats de kefta

bastella (pastilla)

hrira ou harira

AUTRES

cassoulet

 

  spaghetti

lentilles  

tourtière du lac St-Jean

photo à venir

SOUPES ET POTAGES

potage du 31

soupe aux lentilles

SALADES

pois chiches

endives

ACCOMPAGNEMENTS

citron confit

couscous au bouillon

DESSERTS

gâteau

À VENIR : MIJOTEUSE

 

 

 

livre d'Or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification de cette page :  16-04-13 11:19

Notes générales

Prenez trois minutes pour lire cette page, sans quoi vous risquez de manquer votre recette.

 La méthode est non conforme!

Les recettes que vous trouverez ici sont comme toutes celles publiées sur le web et dans les livres de recettes elles sont différentes. Chaque recette, à sa page de détail, est identifiée "mon" "mes" etc. pour Claude, ou Yo pour Yolande. 

Avertissements

Nous ne sommes absolument pas des chefs cuisiniers, mais nous aimons bien manger. Il vous suffit d'essayer une de nos recette, sans la manquer, pour avoir envie d'en tenter d'autres. Toutes nos recettes sont appréciées par nos amis et la famille. Les recettes datées, surtout les potages, ne tombent pas dans le classique car c'est souvent l'inspiration du moment, mais généralement la base est un restant transformé. Donc si votre épicier ne vend pas de restant vous allez être obligé d'en inventer. Jetez quand même un coup d'œil, ça peut vous donner des idées.

Style

N'étant pas un professionnel de la cuisine, il n'y a pas de raison pour que la forme soit sérieuse. Je m'amuse donc à ajouter dans les ingrédients un peu d'humour. Si vous ne me trouvez pas drôle, ce n'est pas grave, ce n'est pas là le but. Autre particularité, la façon de présenter non traditionnelle. J'aime mieux dire : Je fais ceci ou cela, plutôt que : Faites..., faire cuire..., et je mélange les deux styles quand c'est nécessaire. Comme ça si vous ne voulez pas me copier, libre à vous d'improviser, c'est d'ailleurs ce que je fais. Mais si ce n'est pas bon ce sera de votre faute !

Nombre de portions

Dans la vie il y a des gros et des maigres. Les portions suivent la même règle de diversité. Je choisis donc de donner les quantités d'ingrédients pour la recette, en litres ou en grammes; à vous de juger ! 

Ingrédients

Au lieu d'en dresser une liste, je les surligne en jaune dans la description. Si la quantité n'est pas surlignée, vous pouvez la modifier légèrement.

Historique ou commentaires

L'historique  placée en introduction de chaque recette n'est pas l'histoire de la recette proprement dite, exemple l'histoire du cassoulet. C'est plutôt comment on est arrivé à élaborer cette recette personnelle. Si vous ne voulez pas la lire, libre à vous. Vous pouvez aussi chercher la recette sur un autre site, je n'en saurai rien.

Allez y

Essayez en une, revenez y et essayez en une autre. Vous pouvez m'envoyer vos commentaires ( critique ), m'en demander une qui n'est pas listée. Vous pouvez aussi en profiter sans rien dire ou ne pas en profiter sans rien dire non plus, ça ne me dérange pas !

Il n'y a pas de livre d'or spécifique pour les recettes alors soyez gentilles et gentils de donner vos appréciations, et cela pour n'importe quelle recette. 

                                   dernière mise à jour : 16-04-13  


Le couscous à Yo

Origine de la recette

Yolande n'avait jamais mangé de couscous dans son pays natal de Montmagny. Elle n'en avait même pas entendu parler. C'est chez ma sœur Sylviane qu'elle l'a découvert et adopté. Donc c'est la recette que Sylviane a hérité de sa belle mère, et qui viendrait peut être d'Algérie. Bien sûr après tant d'années, la touche personnelle à fait la renommée que même avec ses instructions je n'arrive pas à imiter.

Bonne chance ! faire tremper 500g de pois chiches 12 heures avant.

Vas-y Yo dicte, les fautes d'orthographe  te seront imputées : ...Dans mon couscoussier    ( 6 litres, en inox ) je fais revenir dans de l'huile d'olive, assez pour couvrir très généreusement le fond,  450g de bœuf à bouillir en cubes de 3 cm, autant de mouton (lire agneau) dans l'épaule si vous avez un bon boucher pour vous faire des beaux  morceaux de 4 à 5 cm, sans quoi coupez en vous même dans un gigot. Note : ces quantités sont arbitraires, j'y vais à l'œil. Bon on corrigera plus tard, mais c'est pas mal ça. Ensuite j'ajoute 800g minimum de carottes coupées en deux, et fendues quant elles sont trop grosses, un rutabaga moyen coupé en 16 à titre d'exemple de grosseur, un quart de pied de céleri en bâtons de 6 cm, les pois chiches. Je recouvre d'eau. J'ajoute une petite boîte de concentré de tomate, et c'est là que les secrets commencent : Un poignée de sel, une petite poignée de poivre noir, 2 bonnes poignées de paprika, quelques branches de coriandre frais ciselées+ une petite poignée de coriandre écrasé, une poignée (lire deux cuillérées à soupe partout) de cumin, en graines aussi et pilées au mortier, et en quantités décroissantes, de l'origan, du basilic, du thym. Jamais de romarin ! Je rempli d'eau à 5 cm de bord.

Je fais mijoter jusqu'à ce que tout soit cuit. Mais ne le répétez pas ... avant de servir j'ajoute encore un peu d'épices à la toute dernière minute. C'est ça mon secret !  

Sauce piquante

Je mets un louche de bouillon dans une casserole et j'ajoute une bonne dose de harissa, plus des piments de Cayenne broyés. Du feu que chaque convive mettra à  volonté dans son assiette, mais après avoir été prévenu.  

La semoule (le couscous)

En attendant que je rajoute ce paragraphe, utilisez la recette qui est sur la boîte.

Service

Je sers chaque personne à la cuisine pour lui choisir soit du bœuf soit de l'agneau, ou les deux, plus ou moins de pois chiches, de bouillon, ou un choix de légumes. Chez nous , nous mangeons le couscous avec une cuillère, dans une assiette creuse. Nous devrions servir dans le plat prévu à cet effet, que nous avons acheté au Maroc, avec le bouillon servi à part et la sauce piquante aussi.

 De préférence nous buvons du rosé avec ça. Pour le 25 sept. 2004, avec nos amis les Chevalier, J'ai sorti une bouteille de Châteauneuf du Pape rouge. Tant pis !


Poulet au citron

Historique

L'historique est bien simple ! C'est le tajine traditionnel marocain de renommé internationale. Seulement celui-là j'en ai copié la base sur Internet, et j'y ai mit mon grain de sel, dans une recette c'est pratique courante (de mettre du sel mais pas trop).

Pour le premier, j'ai choisi une recette sur Internet presque sans retouches, mais nous l'avons trouvé trop citronné. J'ai rectifié au deuxième en ajoutant ma touche. Malheureusement je ne trouve plus ma feuille avec mes annotations, alors je vais en faire un demain. Voir ci-dessous pour savoir la date d'aujourd'hui ! 

Recette du 22 septembre 2004

(Rédigée le 23 septembre) 

Dans une poêle j'ai fait dorer dans 2 cuillérées d'huile d'olive :  une poitrine de poulet gauche et droite, 6 hauts de cuisses, le tout sans peau. (Yo n'aime que le blanc et moi j'aime mieux les cuisses ...) pendant la cuisson, j'ai salé légèrement, poivré et généreusement j'ai ajouté un mélange de curcuma avec un peu de paprika. Mes morceaux étant bien dorés, je les ai réservés. Avant de laisser refroidir ma poêle j'y ai jeté trois oignons à peine moyens, que sans vous le dire j'avais hachés, avec une gousse d'ail écrasée. Durant la cuisson j'ai couvert le fond de mon tajine avec un peu d'huile d'olive, j'ai ajouté une poignée de persil haché, les oignons, la viande, un bouquet de coriandre attaché pour être plus facile à enlever en fin de cuisson et remplacer par de la coriandre hachée fraîche avant de servir, et le plus important, avant le poulet, l'écorce d'un citron confit émincé, qu'on fit un autre jour voir recette sur Internet, ou envoyez moi un courriel en attendant que je la rédige. J'ai déglacé ma poêle avec un verre de bouillon de poulet et je l'ai versé par dessus tout ça. Il ne faut pas oublier une douzaine d'olives violettes que Yo m'a dénoyautées et ébouillantées. Théoriquement c'est près à mettre au four à 162º C ou au choix 325º F, mais ma touche perso que vous ne trouverez que sur une recette copiée sur la mienne, 2 petites feuille de sauge. Inutile de mettre un quart de poivron rouge si vous n'avez pas ça qui traîne dans le réfrigérateur comme c'était mon cas, ni couper 2 carottes en biseaux comme a décidé Yo, mais vous le pouvez !

En attendant d'autres variantes, ce qui serai surprenant, considérez que la raison qui fait la différence de toutes les recettes, c'est que chacun y met du sien. Même au Maroc les recettes sont différentes, comme ça tout le monde a raison.

Recette du 16 avril2016

J’en ai confectionné d’autres sans noter les modifications, mais cette fois je vais essayer d’imiter la recette de la kasbah de Tiout, parce que c’est un chef d’œuvre. À visiter et déguster sans faute avant de mourir, plutôt que Naples. Impossible de l’avoir bien sûr alors ce n’est qu’une approximation.

Je ne répète pas la recette mais je mentionne seulement les changements :À la kasbah ils utilisent aussi la pulpe du citron, ce que je modifie d’emblée. La plus grosse différence c’est LE SAFRAN, donc moins de paprika et du safran. Il y avait des olives vertes, beaucoup font ce choix mais je reste avec les olives violettes, donc au gout de chacun.

Oubliez les carottes et le poivron rouge mais vous pouvez quand même sauf que ça ne fait pas un tajine traditionnel. La feuille de sauge… je n’en ai pas alors…Yolande aime tellement les patates que je vais lui en mettre dans le sien, avec une demie poitrine de poulet sans peau, puisque nous avons deux petits tajines individuels fait sur mesure à Sous en Tunisie, pour moi ce sera des hauts de cuisses et je vais utiliser en accompagnement le reste de couscous (semoule) que je vais arroser d’un bouillon de poulet avec beaucoup d’ognon mijoté et assaisonné suivant l’inspiration du moment.

 


Citron confit

Source

Pour concocter un poulet au citron il faut bien sûr du poulet, mais aussi du citron confit. Comme d'habitude j'ai fouillé, j'ai copié, j'ai essayé et j'ai jugé. Pas satisfait ! Comme je ne fais pas du tajine de poulet au citron tout les jours, mon pot de citron moisissait dans le réfrigérateur. Alors voilà le résultat de mes expériences.
Avant je doit dire que j'ai adopté une habitude quand je fais du poisson, au lieu de saler je fait cuire quelques lanières de citron confit avec.
 
Méthode

Je coupe mes citrons en quatre dans le sens de la longueur comme tout le monde, sans aller jusqu'au bout; j'introduit du gros sel dans les ouvertures béante comme tout le monde; je les resserres et les tasses dans un pot; je les mets au frais 24 heures.
Le lendemain, soit environ 24 h après, j'enlève le surplus de sel et je les enfonces dans le pot, tout ça toujours comme tout le monde mais: Le pot contient du jus de citron à bonne concentration, et à chaque renouvellement j'ajoute un peu d'huile sur le dessus. De cette façon je n'ai plus de moisissure et je peux garder mes citrons des mois.
Lorsque je m'en sert, ce n'est que l'écorce que je coupe en lanières, pas comme tout le monde car certains utilisent la pulpe. Je dis que j'ai adopté le citron confit pour le poisson, mais prenez des initiatives pour d'autres recettes et quand j'aurai installé un forum de discutions communément appelé "blog" , mot que je n'emploie pas de peur que ce soit de l'anglais, vous pourrez me donner des idées issues de vos expériences. En attendant utilisez le formulaire dans la colonne de gauche.


Couscous au bouillon

Historique

Très simple ... Dans les recettes de tajine de poulet au citron, on nous dit de servir avec du couscous ou du riz. Le riz vous vous débrouillez, et le couscous, j'ai essayé d'imiter celui de l'hôtel des Dunes à Agadir. 

Recette

Je fais cuire mon couscous comme pour le plat de ce nom et je prépare un bouillon de poulet avec la moitié d'un oignon espagnol haché grossièrement, simplement poivré et salé si nécessaire, mais assoupli ( ne cherchez pas dans le dictionnaire, ça vient de me passer par la tête) avec de l'huile d'olive. Je verse dessus mon bouillon et je sers. C'est tellement simple que vous devez essayer d'inventer et personnaliser la recette.


 

 

 

Tajine aux pruneaux

Source

Cette recette est pratiquement, sauf erreurs, celle que nous avons noté pendant le cours de cuisine donné par Monsieur Rachid, animateur (genre GO) de l'hôtel les dunes d' Or à Agadir. Nous en avons fait un pour nos amis Monique et Jean-Paul, mais en tant qu'essai, c'est à dire comme entrée, parce que Yolande a toujours peur que ses invités n'aiment pas ça ; alors elle prépare autre chose. C'est vrai que ça fait sucré ! C'est le fameux sucré-salé. Comme la recette était déjà copiée, je la recopie simplement sans garder le style de mes autres recettes.

Mettre dans le tajine

2 oignons râpés finement; 2 bâtons de cannelle; 2 feuilles de laurier; 1,5 kg de poulet en morceaux (autre viande au choix ) Si je choisis du poulet, je mets un kg mais désossé : hauts de cuisses et poitrine. 3 à 4 gousses d'ail; 1 c à café de cumin; 1 c à café de gingembre haché; sel et poivre; 1 c à café de safran (du vrai ); 1 cube de bouillon de la viande choisie; 1 botte de coriandre haché; 1 botte de persil haché; 5 c à soupe d'huile d'arachide.

Mettre au feu : BBQ ou au four. Retournez la viande à mi-cuisson.

Préparer

800 g de pruneaux, dénoyautés ou non (les faire gonfler dans de l'eau) ; 150 à 200 g d'amandes ( pelées et grillées) ;  ½ œuf dur par personne ; 1 c à soupe de cannelle en poudre ; 4 c à soupe de miel. Quand la viande est cuite

Ajouter

Ajoutez les pruneaux saupoudrés de cannelle, faire cuire 15 mn et retournez les pruneaux pour qu'ils ne caramélisent pas.

Ajoutez le miel, faire cuire un peu.

Coupez les œufs en deux, ajoutez les avec les amandes et les graines de sésame

Servir dans le tajine bien sûr ! ( photos plus tard)


Mon tajine aux 3 viandes

Historique

Contrairement au tajine de poulet au citron qui est un classique et que j'ai pigé sur Internet avec une simple touche perso que j'ai ajouté, et le tajine aux pruneaux qui est presque la recette apprise de Monsieur Rachid, animateur à l'hôtel les Dunes d' Or d' Agadir, celui-ci est une de mes composition. Le 21 février 2004 c'était mon deuxième et je vous le présente ici. Le premier était certainement différent, car lorsque j'improvise je ne me répète pas, sauf maintenant puisque j'aurais une référence. Le premier était aussi bon que celui-ci, à en juger par les commentaires de ma belle-sœur Michelle, son conjoint Gérard et ma belle-mère. La prochaine (pas belle- mère mais recette) sera à la suite. La vraie histoire est que je voulais en faire un au mouton, mais n'étant pas sûr que tout le monde aime, j'ai voulu donner du choix.

Recette avec les ingrédients surlignés en jaune

Dans une poêle je couvre à moitié le fond d'huile d'olive et j'y jette une tasse d'oignon haché. Quelques minutes après j'ajoute un mélange d'une demi-botte de coriandre et autant de persil ciselés, le blanc d'un petit poireau haché; le tout me donne un peu plus de 2 tasses. Je laisse "fondre" le tout, couvert quelques minutes, j'ajoute  sel et poivre, une cuillérée à soupe de base de bouillon de poulet, une ½ cuillérée à thé de chacun des éléments suivant : paprika, curcuma, cumin, origan et autre si désiré, plus une cuillérée à soupe de gingembre râpé. On peut ajouter quelques ml d'eau si c'est trop sec, mais il vaut mieux en ajouter plus tard dans la préparation si nécessaire, car ce n'est pas facile d'en enlever. Je vide cette base dans mon tajine pour six personnes, en attente. Dans la même poêle je remets un peu d'huile et cette fois, je fais revenir 350 g d'épaule d'agneau (4 morceaux), avec les os. Je les place dans le tajine (que nous avons acheté au Maroc) et j'en fais autant pour 250 g de bœuf en gros cubes, plus 5 ou 6 hauts de cuisses de poulets (il faut plusieurs poulets pour avoir tant de cuisses) désossés et sans peau. Ensuite viennent les légumes qui peuvent varier. Pour celui-ci j'avais :

Une raviole, un morceaux de rutabaga, 5 carottes moyennes coupée en deux soit 9 morceaux car j'en ai mangé un, une grosse poignée de haricots vert, j'aime mieux des pois mangetout, 2 grosses pommes de terre coupées en 4. J'ai fait un montage harmonieux, et j'ai enfourné à 150º C avec le traditionnel couvercle. Une demi-heure avant la fin, j'ai ajouté 3 petites courgettes coupées en 2 une fois fendues en deux (est-ce clair ?) et 2 poivrons, un rouge et un vert coupés en grandes lanières (ça c'est moins clair mais ça n'a pas d'importance, coupez les en grosses rondelles si ça vous chante). 

Servi bien sûr directement dans le tajine sur la table. Ce plat était prévu pour recevoir Élaine et André, une de mes nombreuses belles-sœurs et son mari, mais ils ont eu peur de la tempête annoncée, que nous n'avons pas eu. Tant pis pour eux, Yolande et moi nous sommes régalé et il en reste pas mal.

Celui du ......... (variante à venir)


Mon cassoulet

Histoire

Non non, je ne vous servirai pas l'histoire du cassoulet. Vous la trouverez au début de toutes les recettes sur le web. Elles sont soit copiées l'une sur l'autre, ou vice versa, soit plus ou moins fantaisistes. On parle de "cassole" mais aussi de cassolo, cassoulo, de toupin et autre, qui dit vrai ?

Mon histoire est la suivante : J'ai toujours aimé le cassoulet sous la forme que je connaissais, c'est à dire en boîte ! Et puis un beau jour de 1978, j'en ai dégusté  un à l'hôtel Fourcade à Castelnaudary : C'était mon premier ! Pourtant en 1984 alors que je faisais Toulouse Orange en train, j'ai eu l'idée, j'avais le temps, de faire un arrêt buffet à Castelnaudary. Le chauffeur  de taxi m'a dit que c'était bon partout. Il m'a déposé devant un genre de bistro (en face d'un resto qui avait l'air sympa ). C'était au sous sol, froid, désert, triste et j'en passe. Le cassoulet n'était pas du cassoulet, c'était sec et brûlé....Infecte.

Depuis j'ai fouillé dans les livres de recettes, j'ai navigué sur Internet, pour constater que la principale similitude de toutes ces recettes, est qu'elles sont toutes différentes ! J'ai donc élaboré ma propre recette et elle, au moins c'est la vraie. Elle est issue d'au moins quatre expériences qui ont abouti à ce qui suit, mais sujet à révisions.

Ingrédients : Surlignés en jaune dans le description.

Plusieurs recettes demandent des haricots lingot. Mais ce n'est pas une règle immuable, puisque d'autres emploient d'autres variétés : haricots mounjettes ou monjettes michelet, coco tarbais, coco de Panier, haricots de Mazère... Pour le 10 janvier 2004 je voulais me surpasser. J'ai été au marché Jean Talon à Montréal pour avoir des lingots. Ils vendent le petit sac de moins de 500g  4,95 $. J'en ai prit deux mais ils ne me reprendrons plus. Comme je voulais remplir mon " pot à beans " de 7 litres à défaut de cassole, j'ai acheté un sac de 907g  de haricots rognon blancs de marque ... ... à 2,69 $ chez  ... .... de Longueuil. Adjugé vendu ! 

Donc : 

un paquet de haricots rognon blancs  . Un canard du lac Brome il n'y en a pas d'autres si possible frais, à 3 cuisses si vous en trouvez, mais  deux cuisses vendues à part feront l'affaire. J'ai déjà acheté un paquet de 2 cuisses gauches, ce qui est embêtant pour faire le confit, voir plus loin. Une couenne de porc assez grande pour couvrir le fond du pot.  Un jambonneau d'épaule de porc. Quatre à six saucisses de Toulouse  (pourquoi pas 5). 

recette

Au moins une semaine avant : Découpez votre canard. Réservez les magrets pour un autre usage; enlevez tout le gras que vous coupez en petits morceaux ; gardez les cuisses et congelez le reste. Confit : Salez vos cuisses (de canard) avec du gros sel côté chair, et mettez les l'une contre l'autre. C'est là que deux cuisses gauches boitent. Réfrigérez  pendant 24 h. Graisse : Faites fondre le gras à feu très doux 70º C, très lentement. Passez le et gardez le au frais. Vous pouvez le garder longtemps. Le lendemain faites fondre la graisse lentement ; passez les cuisses sous le robinet d'eau froide pour enlever le sel ; épongez les et faites les cuire dans la graisse à 70º C jusqu'à ce que le sang ne sorte pas en les piquants. Remarque : Personnellement j'enlève la peau. Placez les dans un pot, bien serrées, de façon à les recouvrir entièrement de graisse fondue. Réfrigérez. 

La veille du jour J: Le bouillon :Sortez votre carcasse, le cou, les ailes, les os de votre épaule de porc ( 750g environ de viande coupé en gros cubes ), plongez le tout dans 5 litres d'eau et ajoutez : Un morceau de vieux lard salé, un poireau, 3 carottes, 3 branches de céleri , le tout plus ou moins, un bouquet de persil, thym, laurier, romarin, poivre, 4 grosses gousses d'ail écrasées,  4 tomates italiennes coupées en morceaux, ou l'équivalent. Vous pouvez remplacer les tomates par une cuillerée de pâte de tomate dans la cuisson des haricots. faites mijoter tout ça quelques heures, à la dernière demie heure ajoutez la couenne.  Tamisez récupérez la couenne, jetez le reste et réservez.

Le jour J : Lavez les haricots, recouvrez d'eau et amenez à ébullition quelques minutes je prend mon couscoussier de 6 litres en acier inox, égouttez. Couvrez avec du bouillon, et faites cuire à feu doux jusqu'à ce que les haricots soit croquants. Rajoutez du bouillon si nécessaire. Je ne donne pas de temps de cuisson, car j'ai déjà eu un cassoulet trop cuit en suivant une recette. Pendant  ce temps ; faites revenir vos cubes de porc avec un peu de graisse de canard ; faites griller les saucisses doucement d'un seul côté ça c'est important, c'est la tradition, Placez la couenne dans le fond de la cassole ou l'équivalent côté peau dessus. Videz un tiers des haricots après les avoir assaisonnés, puis le porc, un autre tiers, les cuisses que vous avez dégraissées, un autre tiers théoriquement il n'en reste plus, placez les saucisses en étoile, je dirais plutôt en pales de moulin , le côté grillé enfoncé et en les laissant visibles, mettez au four à 120º C . Le folklore est de crever la peau qui se forme, 7 fois sans écraser. Servir directement sur la table en disant attention c'est chaud !

Pour le service je suggère de faire servir en saucisse avec un peu de haricots, ensuite un autre tour pour les cuisses que je coupe en deux au montage, et ainsi de suite.

Commentaires et modifications

Les ingrédients et la préparation ne sont pas exactement ce qui a déjà été fait, mais le prochain y ressemblera beaucoup. Il faut s'attendre à des éventuelles corrections mineures. Mais l'avant dernier que nous avons partagé avec nos amis Monique et Jean Paul, était déjà très apprécié. Le dernier, le 10 janvier 2004 était encore mieux, à en juger par les commentaires de ma cousine Jacqueline, son mari Serge, et surtout leur fils Maxime car il n'aime pas n'importe quoi, mais on sait qu'il à du nez. J'ai mit le reste en conserve, voir comment plus tard.

 Le 14 janvier 2008

Nous venons d'acheter une cocotte en fonte émaillée de 3,5 litres. Une aubaine ! pourquoi ne pas essayer un petit cassoulet ? En réalité il y en a pour environ cinq ou six personnes.
Le mercredi sans rien dire j'ai acheté une cuisse de canard et je l'ai confite. «Il eu été préférable que ce fusse» plusieurs jours avant, mais il faut croire que ce n'est pas absolument indispensable puisque C 'ÉTAIT MON MEILLEUR ! J'avais de la graisse de canard mais pas de carcasse ni d'os. Alors j'ai acheté une barquette d'ailes de poulet et du lard salé. J'ai fait mon bouillon comme d'habitude mais sans tomates et avec deux grosse cuillérées à soupe de concentré de tomate. Je pensais jeter les ailes de poulet après mais une fois décortiquées et congelées en deux plats, je me suis bricolé deux repas simple de midi.
J'avais des cubes de porc dans l'épaule (ça fait mal?) ben non! deux saucisses de Toulouse qui d'après moi ne sont pas des vraies, une cuisse confite séparée en deux pour faire deux repas (je suis seul à en manger). Alors voilà:
J'ai fait tremper mes haricot tout au plus 2½ h, j'ai fait une première cuisson à l'eau 6 à 7 mn. Après avoir égoutté j'ai fait cuire jusqu'a ce que les haricots soient croquants. Et puis j'ai fait mon montage qui m'a donné presque 3,5 litres. Au four à 250º C puis ensuite 220, j'ai ajouté deux fois du bouillon.

La photo dans la colonne de gauche, c'est celui là !


Le spaghetti à papa

Historique

Comme disent mes enfants, le spaghetti à papa, a la particularité d'être bon sans être intégralement pareil d'une fois à l'autre. C'est normal, je n'ai pas de recette à suivre. Même après avoir écrit celle ci, je continuerai à procéder par routine.

Ici au Québec on appelle ça du spaghetti italien. Je crois qu'il est moins Italien que Napoléon. Depuis des années j'ai prit connaissance de différentes recettes, et ça fait longtemps que j'ai établi la base de la mienne. J'en ai cuisiné avec seulement du bœuf, maigre, gras ; d'autre avec mélange bœuf, veau, porc comme certains. Tout le secret est dans la façon de procéder qui suit, telle que celle de fin janvier 2004.

Allons-y

J'ai acheté un paquet de bœuf mi-maigre de 905g et un paquet de 485g de porc haché. Autrement dit deux tiers un tiers environ. Je délaye, si on peut dire, la viande dans deux litres d'eau froide avec les mains (propres). Il se forme un genre de paire de gants de graisse ! Ça fait ça de moins à ingérer. À cette viande bien défaite, j'ajoute le jus de trois boîtes de tomates en dé. Avant je mettais plus d'eau et au moment d'incorporer les tomates j'avais trop de liquide. Il faut au départ que le mélange soit bien fluide sans être noyé. Je démarre le feux, doux. J'épluche un oignon que je hache fin (300 ml environ) et que je jette dans mon couscoussier. C'est là que j'ai mit la viande. J'ajoute trois gousses d'ail hachées, 2 feuilles de laurier, du thym, du romarin, du basilic et de l'origan généreusement, une bonne cuillérée à soupe de paprika, du sel du poivre, piment broyés au goût.  Pendant que ça mijote, en premier je prépare environ ½ litre de céleri haché fin, car je n'aime pas en voir de gros morceaux dans mon assiette. Pour la même raison j'ajoute le céleri à la viande dès qu'il est prêt, c'est à dire après l'avoir fait sauté à la poêle avec de l'huile d'olive ou s"il y en a déjà, du gras récupéré à la surface de la viande. Il faudrait jeter ce gras, mais il contient les épices . Ensuite je prépare les poivrons verts et rouges. J'avais acheté 3 rouges et 3 verts parce qu'ils étaient au même prix pour une fois. J'ai mit 3 verts et 2 rouges, mais je préfèrerais le contraire. Après les avoir coupés en petits dés je leur fait subir le même sort que le céleri. Les trois secrets de cette méthode sont :- Faire ressortir l'arôme de chaque produit - Enlever l'eau des légumes pour ne pas avoir une sauce liquide - Le troisième secret est que si je fonctionne souvent par trois tiers, trois ceci trois cela, c'est parce que j'ai trois enfants, et pour qu'ils puissent dire "la sauce à papa" il faut qu'ils ai chacun leur part. Je les réserve pendant que je fais la même chose avec 300g hic! de champignons. Quand il n'y a plus d'eau dans la viande, avant qu'elle prenne au fond, j'ajoute les poivrons, les champignons et les tomates dont j'ai prélevé le jus, et que j'écrase avant. Pour finir je complète avec une boîte de 365g de pâte de tomate, et deux boîte de soupes aux tomates. Je mélange et je mets au four à 120º C pendant longtemps ou un peu plus chaud moins longtemps, mais couvert pour ne pas avoir une croûte sur le dessus. Quand j'augmente les quantités proportionnellement, Je transvide dans mon pot en terre cuite de 7 litres.

Touche finale

Lorsque j'ai fait cuire mon spaghetti "al dente", je l'égoutte, je le rince brièvement, je le fait sauté à l'huile d'olive avec de l'ail et du persil. Pour servir je ne sert pas de parmesan parce que je ne suis pas Italien. Jaime mieux du gruyère, même si je ne suis pas Suisse, mais en passant le gruyère français est tout aussi bon.

Le nec plus ultra : Je fais sauter un Chapeau de champignon par personne et des lanières de poivron rôties placées harmonieusement sur l'assiette (individuelle).

La liste des personnes qui ont goûté au "spaghetti à papa" est trop longue pour être publiée


Mes lentilles

Historique

Quand j'étais petit je n'étais pas grand .. (comme dit la chanson), mais je n'aimais pas les lentilles ! Plus grand, au lycée je n'aimais pas les lentilles ! Un jour j'avais dit au pion : Il y a des lentilles dans mes cailloux charançonnés. Il m'a consigné (pour la forme ). Dans l'armée, en Algérie, je n'aimais pas les lentilles, jusqu'au jour où un cuisinier au type indien, peut-être malgache ou d'une autre île de l' océan indien, a fait des lentilles pour le mess des sous off . Hé non je n'étais pas sous off, je travaillais au mess. Je me suis donc inspiré de mes souvenirs de cette façon de faire les lentilles qui pour la première fois étaient mangeables. Maintenant j'aime ça ! Comme toutes mes recettes je modifie aussi bien les ingrédients que la manière, à chaque fois. Tant qu'à donner une recette je donne la plus récente. 

Recette de  février 2004

J'ai déjà fait tremper mes lentilles plusieurs heures, mais ce n'est pas une bonne pratique, alors...

Je lave 500g de lentilles vertes et je les laisses tremper le temps de préparer les autres ingrédients. Dans une casserole de 3 litres je fais revenir 200g de lard salé coupé en petits dés, dans un peu d'huile d'olives. Cette fois il était très maigre. J'ajoute 1 oignon haché, un litre d'eau ou un demi litre + un demi litre de bouillon restant pour cassoulet, ou bouillon de poulet. Puisque c'est des lentilles, il ne faut pas les oublier; c'est le moment de les égoutter et de les incorporer. Viennent ensuite une gousse d'ail, deux bonnes cuillérées à soupe de pâte de tomate indispensable, c'est la tomate qui fait la différence, une carotte finement hachée, du poivre, un peu de sel , des herbes au choix. Je mets thym, romarin, origan, une feuille de laurier et des fois du paprika, quand ça me tente.

Je fais bouillir quelques minutes 3 saucisses pur porc de 100g chacune dans de l'eau pour enlever un peu de gras, je les fais dorer d'un côté et comme pour le cassoulet je les enfonces côté grillé dans les lentilles en laissant le côté non grillé dépasser. Cette fois j'avais aussi 2 saucissons "Knakwurst" de 93g chacun. NE JAMAIS FAIRE ÇA ! Car elles sont fumées, et ça gâche tout. Mettez plutôt quelques saucisses genre à hot dog. J'ai déjà fait des lentilles avec des cubes de porc à la place des saucisses. Et pourquoi pas du mouton ?

De temps en temps je goûte, je vérifie s'il reste assez de liquide. Des lentilles sèche c'est affreux ! 

Variantes

Le ?/?/2004, je n'ai pas pris de notes ! Alors le 15 février 2005, j'ai fait bouillir 220g de lard salé dans 2 litres d'eau, pendant une heure (non chronométrée). Pourquoi 220g ? Parce que c'est le morceau que j'ai acheté ! J'avais quelques tranches de fesse de porc dans le congélateur, que j'avais sorti hier car c'était prémédité. À part le lard et la viande à la place des saucisses, rien de changé sauf quelques feuilles de céleri finement hachées, et la valeur d'une rondelle de poivron rouge, haché aussi. Ensuite j'ai fait revenir ma viande coupée en morceaux, avec du beurre et de l'huile (d'olive car je n'utilise que ça) une fois la viande bien rôtie, je l'ai incorporée au reste, j'ai jeté le gras de la poêle et j'ai déglacé avec un verre de bouillon de poulet. J'ai laissé mijoté à feu très doux, de temps en temps je vérifie.

Je viens d'aller goûter, ç'est pas mal, mais on ne rajoutera pas de sel ! Donc, après avoir fait bouillir le lard salé, jetez l'eau et remplacez là par 2 litres de bouillon de poulet.


Potage du 31 janvier 2004

Commentaires. Lecture indispensable, ou, tournez la page.

Pourquoi une date ? Parce que c'est une improvisation à partir d'un reste de couscous. Cette fois il ne restait que des pois chiches parsemés de brins de viandes. D'autres fois il restait un peu de légumes et plus de bouillon. J'en ai fait d'autres avec un restant de lentilles. Dans ce cas, la prochaine fois que j'en ferai, je publierai : Soupe aux lentilles. Ce qui veux dire qu'il est facile de remplacer les restants par des pois chiches cuits à part, après les avoir fait trempés une douzaine d'heures, ou des lentilles, ou autre légumineuse. L'intérêt de la recette est principalement dans la touche finale que j'ai inventé le 31 janvier 04.

Au cours de la description, si je vous parle par exemple de bouillon de cassoulet, jetez un coup d'œil à ma recette de cassoulet, vous serez à même de trouver un remplacement de votre imagination. Personnalisez votre recette, faites comme moi, ce n'est pas parce que ma voisine me plaît... Non, ça n'a rien à voir.    

Description

Mon reste de couscous consistait à environ 300 ml (un peu plus d'une tasse) de pois chiches, avec moins de 50 g de viande et un soupçon de bouillon. J'ai passé le tout au "Braun" pour le rendre en purée. J'ai ajouté un bon litre de bouillon pour cassoulet que j'avais congelé après mon cassoulet du 10 janvier 04, (j'aime mieux en avoir trop que pas assez, c'est pour cela qu'il m'en reste souvent). Il m'en reste un peu pour tenter des lentilles dans quelques jours. Après quelques secondes de réflexions devant ma casserole, j'ai épluché 2 pommes de terre moyennes, 3 carottes, quelques morceaux de rutabaga . Après avoir fait cuire ces légumes à part, je les ai réduits en purée avec le peu d'eau de cuisson qui restait. J'ai incorporé cette purée au mélange. Si je n'avais pas eu de bouillon de cassoulet et le peu de bouillon de couscous, j'aurais mis du "TROC", un mot que je viens d'inventer pour Thym, Romarin, Origan, Cumin. J'ai salé poivré, et après avoir amené à ébullition, j'ai éteint le feu et j'ai ajouté quelque chose que j'avais préparé en secret :  Un bel oignon réduit en purée, cru. Après avoir bien mélangé j'ai goûté, et je me suis trouvé génial!

 Consommé seulement par Yolande et moi, en plusieurs fois.


Ma soupe aux lentilles

Historique

J'ai mangé pour la première fois une soupe aux lentilles dans un restaurant à Hyannis dans l'isthme de Cape Code, au début des années 70, pendant nos vacances les plus pourries qu'on puisse connaître. Cette soupe était le seul point positif. Elle était excellente ! J'ai donc décidé d'en élaborer une... et puis une autre, etc. Comme je n'avais pas encore Internet et vous non plus car ça n'existait pas, j'ai dû faire appel à mon imagination qui à commencé par vouloir utiliser un restant de lentilles d'environ une portion. C'est toujours la base que j'utilise, et je brode autour suivant ce que j'ai sous la main, ce qui veut dire que je n'ai pas de recette établie jusqu'à ce jour.

Sauf que Manon une collègue à Yo, m'a demandé une recette. J'ai regardé sur Internet et c'est sans surprises que j'ai constaté que pas une ne ressemble à l'autre. Donc, comme je l'ai déjà dit pour le cassoulet, la mienne est semblable. 

Base de ma toute première recette

Je me souviens très bien que j'avais un restant de lentilles voir ma recette et que je voulais l'utiliser. En fouillant dans le congélateur ( le freezer, comme disent les français snobs) j'ai trouvé environ une demi-portion de sauce à spaghetti voir ma recette. C'était le départ. Pour le reste je vais donner un exemple, et peut-être que dans quelques jours j'en ferai une toute neuve, comme sur Internet, mais pas copiée. 

La suite

Peut-être que vous pouvez remplacer ces deux bases par une tasse de lentilles vertes ou brunes sèches, trempées dans de l'eau pendant le temps de préparer le reste et égouttées ensuite. Puis cent grammes de viande achée facultatif, je suggère du porc. Une tasse de tomates broyées plus une cuillérée à soupe de pâte de tomate. Si c'est le cas laissez cuire à feu doux jusqu'à ce que les lentilles soient tendres, dans 2 litres de bouillon de poulet.

EN OPTION : Pourquoi pas une pomme de terre moyenne, râpée pour qu'elle «fonde» dans le tout en «arrondissant» la texture. «...» C'est mon dictionnaire personnel de cuisine ! À venir quand je ne saurai plus quoi faire. 

Viennent ensuite une demi-botte (une tasse)de coriandre haché ou si vous n'aimez pas toutes les feuilles d'un céleri, puis une tasse de persil, un oignon haché, une carotte en petits dés, un blanc de poireau haché, une gousse d'ail, une feuille de laurier, thym et romarin modérément, origan et cumin à volonté, sel poivre. laissez mijoter.

Remarque

À juger par les grandes différences des recettes que j'ai vu sur Internet, la plus grande liberté dans le choix des ingrédients feront de votre deuxième tentative et les suivantes, votre recette personnelle. Essayez dont la mienne pour commencer. 

À suivre...


Ma salade de pois chiches

Il n'y a pas d'historique de ma salade de pois chiches, sinon qu'un jour j'ai décidé d'en faire une, puis une autre et une autre, et voilà !  Mise en garde : Une salade de pois chiches se conserve bien quelques jours, mais dès le lendemain les pois chiches sont plus durs. Donc évaluez bien la quantité.

Pas compliquée, pas cher !

Première étape : Allons-y pour 500g de pois chiches, que je fais tremper une douzaine d'heures. Un truc pour ne pas oublier de les faire tremper, quand j'y pense je mets le sac ou le plat de trempage sur mon lit. le matin j'égoutte, j'enlève les impuretés, je recouvre de quelques cm d'eau dans une casserole ; j'allume le feux (moyen) et j'ajoute une carotte coupée en deux, quelques haut de branche de céleri avec les feuilles, que je récupère quand Yolande en épluche pour autre chose, car elle les jettes. Si j'ai un poireau, ou au moins la partie verte, ça fait l'affaire. Et puis du TROC ( thym, romarin, origan, cumin ) plus de cumin que ça ! Aussi 2 feuilles de laurier, et un oignon piqué de deux ou trois clous de girofle. Voilà pour le départ. Il ne reste plus qu'à faire cuire pour que les pois chiches soient très tendres mais entiers. Quand j'égoutte, j'enlève tout ce qui a servi à donner du goût, et je laisse refroidir. Je les cache pour que personne vienne y goûter trop souvent, parce que c'est déjà bon. 

Deuxième étape : Je coupe une petite tomate bien rouge en petits cubes. J'ajoute un petit oignon haché fin, une branche de persil ciselé, de l'huile d'olive très généreusement et du vinaigre de cidre.  Je sale je poivre, j'ajoute cumin, coriandre, basilic. Je goûte, ... ... je re-goûte ... Et comme d'habitude, je me félicite !

Cette salade a été appréciée par de nombreuses personnes.


Salades d'endives

Historique

J'ai déjà vu sur le web l'histoire des endives, une histoire belge ! pour ma part je les adore en salade tout simplement salées poivrées et assaisonnées de vinaigre de cidre et huile d'olive. Pendant la saison, j'en mange au moins quatre fois par semaine, le midi. Cependant ce matin j'ai rencontré un voisin à l'épicerie ...il m'a dit qu'il n'aimait pas trop ça. C'est vrai qu'elles sont parfois plus ou moins amères, alors j'ai eu une idée. 

Recette du 23 janvier 2006

Journée des élections Fédérales, trois jours avant mon anniversaire, c'est à dire quand je vais avoir un an de moins que l'an prochain ...etc.

La recette est bien simple je viens de vous la donner dans l'historique sauf que je ne vous ai pas dit que je les coupe en rondelles si on peut dire, de deux à trois centimètres. Alors deux belles endives mais en plus le tiers d'une grosse pomme Cortland tranché en lamelles. C' EST TOUT mais ça vaut la peine !

Variantes

La prochaine fois c'est à dire peut-être demain, je vais remplacer la pomme par des tranches de clémentine. Si c'est bon l'idée est bonne puisque les saisons concordent : De novembre à février environ. Je ne reviendrai pas pour vous dire ce qui l'en ai, mais vous pouvez l'essayer et donner vos commentaires sur le livre d'or.


MENU SPÉCIAL

Thème Maroc (voir ici)

Historique

L'idée m'est venue au mois de janvier  2005, d'inviter la belle famille qui comprend la mère, les six sœurs avec leurs conjoints et le dernier vivant des trois frères à Yolande, pour ce qu'on a coutume d'appeler le souper des fêtes. Comme la plupart viennent de St Rédempteur, plus Montmagny (l'origine) Lévis et St Apollinaire, et qu'il ont en général peur de la neige pour venir jusqu'a Longueuil, j'ai choisi le 19 mars. La chance a voulue qu'il fasse beau cette fin de semaine. La  principale raison est que la belle mère est née le 17 mars 1911, ce qui lui fait 94 ans. L'année prochaine ce sera le tour d'un autre ! Pas d'avoir 94 ans mais de fêter la belle mère.

Organisation

Je voulais marquer le coup par une originalité que j'ai eu du mal à faire accepter à Yolande. En effet j'ai choisi de faire un repas marocain de A à Z. Pour être sûr que chacun puisse trouver son compte, j'ai misé sur la variété avec l'emphase  sur la dégustation. 

J'ai envoyé des invitations début février pour que tout le monde puisse réserver cette journée. Bien entendu le contenu du menu était secret. Avant de vous faire lire tous les détails, vous y avez jeté un coup d'œil sous le titre, sinon retournez y. J'avais imprimé un menu par couple mais je n'avais pas prévu que la belle mère en prendrait un... Si vous avez vu le menu, avez vous été intrigué par «entracte» ? C'était la deuxième surprise, nous avons servi des sorbets à l'orange ou au citron vert (lime).

À part le couscous et les tajines, il nous a fallut faire des recherches dans les livres et surtout sur Internet. C'est affreux ! J'ai déjà eu la même expérience pour le cassoulet, alors cette fois j'ai mis au point une méthode. Les recettes qui en découlent seront classées dans la liste normale.

Autre prévoyance, j'ai placé des petites fiches à l'envers sous les verres, avec le nom replié pour en même temps identifier les places.

Pour ce qui est du «à suivre» c'était la troisième surprise, deux gâteaux de notre pâtissier préféré, et Yolande m'a fait manquer la quatrième, mon thé à la menthe, en servant des cafés et des vulgaires thés noirs, pendant que j'étais occupé à débarrasser. Pour moi c'est un désastre, mais personne ne s'en est rendu compte !

Rétro action 

Le résultat de l'opération est un succès sans précédents. J'avais l'intention de publier les fiches remplies, mais je peux les résumer plus simplement en disant que c'est du cinq étoiles pour l'ensemble, plusieurs ont même insérés des éloges sur le service. Pour les plats la moyenne se situerait entre 4  et 4,6 suivant les goûts,  André à même été jusqu'à huit. Une exception cependant est pour la pastilla qui n'a pas été très appréciée, certains n'y ont même pas goûté, peut-être par peur que ce soit du pigeon !

Claudette et Marcel ne sont pas venus à cause de la distance entre Montmagny et Longueuil; Guy non plus car il avait un billet pour un spectacle de Claudine Mercier. Nous étions donc 13...Pourquoi pas ?


Salade de poivrons et tomates      

Commentaires

Pour élaboré le menu du 19 mars 2005  je n'avais pas le temps de faire des recherches  sur Internet, alors j'ai utilisé celle que j'avais déjà utilisé pour faire un essai, voir la photo dans la colonne de gauche. Sauf que faire frire des poivrons dans l'huile c'est de la folie pure ! dans l'ensemble la recette est copiée, pour une fois.

J'ai trouvé des mots comme méchouya qui est peut-être le féminin de méchoui d'après mon inspiration arabe. Presque sûr ça veux dire: grillé. D'autres mots comme tchatchouka ou tchektchouka pour moi c'est du chinois ! Ou au moins du Berbère !

Recette du 19 mars 05 

J'ai fais griller mes poivrons verts dans le four, et les ai enfermés ensuite dans des sacs de papier. J'ai ébouillanté mes tomates... combien dites vous ? C'est selon vos besoins, à l'œil. En les trempant aussitôt dans l'eau glacée, la peau s'enlève bien.

Je fais revenir les poivrons coupés en quatre et bien sûr arrangés en premier, dans l'huile d'olive, je les dispose dans le plat de service. J'en fais autant pour les tomates épépinées avec deux gousses d'ail écrasées que j'enlève en fin de cuisson, et je place les tomates entre les poivrons. J'ajoute du jus de citron, pas trop et du cumin pas mal, du sel et du poivre dans l'huile de cuisson. Je verse ce jus (froid)sur ma salade refroidie. 

Quant à vous, rien ne vous empêche d'aller voir Internet, car j'ai vu plein d'autres recettes que je vais essayer l'été prochain.

Variantes

Le 16 mars 2007 j'ai voulu faire griller mes poivrons dans le four avec convection ; ils cuisent plus qu'ils grillent. Idéalement c'est sur le BBQ, mais en hiver peut être les ébouillanter ? Aussi j'ai mis trop de citron : attention il vaut mieux en mettre moins et en rajouter !


Salade de carottes à l'orange

Historique

IL n'y a pas d'histoire sauf que pour compenser la salade de poivrons et tomates grillés, devant le scepticisme de Yolande, j'ai cherché des salades marocaines sur Internet, et j'ai procédé à une interpolation comme pour la hrira. Voir méthode sur la page : menu marocain En fin de compte j'ai pris la base de la recette sur le site tamurth mais... voir mes modifications !

Recette du 19 mars 2005

J'ai modifié les ingrédients légèrement suivant d'autres recettes, plus ma touche personnelle qui ne peut en aucun cas se retrouver au Maroc. Il s'agit de la cuillérée à soupe de sirop d'érable à la place du sucre. J'ai remplacé aussi le vinaigre par de la moutarde de Dijon. Les ajouts sont : 1 c. à café de gingembre râpé et deux gousses d'ail en chemise. La préparation est la même c'est pour cette raison que je ne la détaille pas; j'ai horreur de copier, mais si vous ne la trouvez pas faites le moi savoir et je m'en créerais une à moi.

Celle-ci  s'est méritée plus de 4 étoiles de moyenne, d'après la compilation de mes fiches. voir fiches sur menu marocain. 

Variantes

Le ... ... ...


Doigts de la mariée

Historique

Les entrées que j'avais choisies pour le repas de 19, ne plaisaient pas à Yolande, alors elle en a cherché d'autres et les doigts de la mariée est une d'elle. Rien de plus, mais c'est loin d'être rien; c'est tout simplement délicieux !

Recette du 19 mars 2005

Le temps ne permettant pas de faire une recherche approfondie, elle a tout simplement suivi la recette suivante. Mais attendez, un jour ce sera une recette scientifiquement élaborée. Revenez donc voir les variantes, car nous allons en refaire une bien à nous.

Variantes

Le ... ... ...


Briouats ou bricks marocaines 

Historique

Si vous avez lu l'historique des doigts de la mariée, vous savez tout. Sinon ce n'est pas grave ça ne changera rien à la recette, surtout que ce n'est pas encore la notre. Encore là reste à choisir entre bricks et briouats. J'opterais à coup sûr pour briouats. 

Recette du 19 mars 2005

Pour la première fois, et quand le temps manque Yolande a choisi la recette suivante, en tenant compte de la remarque faite par un internaute, pour une touche tunisienne, soit faire revenir la viande avec des échalotes. Encore là, revenez voir dans variantes, ce sera différent.

Variantes

Le 13 mars 2007,  Yo a refait des biouats avec une autre recette que vous trouverez directement ici, car il n'est pas question que je copie une recette sans vergogne comme certains le font, même si je crois qu'elle l'a modifiée (en supprimant la cannelle peut-être). La recette du 19 mars 2005 ne lui semblait pas être celle qu'elle avait déjà préparé.


Pastilla ou bastella 

 

J'ai mangé de la pastilla au pigeon pour la première fois de ma vie au restaurant «LES REMPARTS DE FÈS», le 3 avril 2001 en tant que touriste québécois. En vingt ans de Maroc, je ne me souviens pas d'en avoir mangé. Il faut dire que ces vingt ans sont loin. Personnellement j'aime ça, mais.... Pour ce qui est du nom, bastella me semble être le vrai mot car il n'y a pas de P dans l'alphabet Arabe, ou j'en perds mon Latin. La preuve, les arabes appelaient ma sœur Bierrette. Ce n'est pourtant pas de la petite bière !

Recette du 19 mars 2005

Étant donné que c'est le seul plat qui n'a pas vraiment été apprécié et que je n'ai pas modifié beaucoup le mélange de recettes prise sur Internet, je remet à plus tard la rédaction de cette recette. Peut-être même que ce ne sera que dans «Variantes» ou même pas du tout. Il est possible que je m'en fasse une un jour, juste pour moi, avec du pigeon !

Variantes

Le .. ... ...


Hrira ou harira

Historique

Si vous allez dans «menu marocain» sous ANNIVERSAIRE vous cliquez sur «méthode» et vous verrez pourquoi je préfère le mot hrira plutôt que harira. Ma préférée est celle que nous apportait pendant le ramadan, la femme du chaouch (gardien,concierge) de l'école du quartier industriel à Meknès, quand mon père en était le directeur. Celle que j'ai élaborée le 19 mars, à été appréciée voir adorée. La voici donc à quelque chose près, un peu de mémoire après un mois. Il est certain que j'en ferai une autre dans quelques mois, et vous l'aurez dans Variantes.

Recette du 19 mars 2005

Je n'ai pas du tout suivi les méthodes traditionnelles de préparation, avec la fabrication d'un bouillon et de la tédouira car les ingrédients que j'ai utilisés ne se prêtaient pas à cette façon de faire: Exemple j'avais des fèves (gourganes) et des pois chiches en boîte pour faciliter la tâche. Je vous suggère donc d'ouvrir la page «méthode» mentionnée dans l'historique, car je me suis donné la peine d'enregistrer des liens pour les 9 recettes qui m'ont servies d'étude.

Donc : Dans 2 c à s d'huile d'olive, j'ai fait revenir la tranche, coupée en petit carré, d'escalope de veau de 184g qui traînait dans le congélateur, avec environ 200g  de cubes de bœuf qui restait aussi. J'ai ajouté à ça le blanc d'un poireau haché, 1gros oignon râpé. Ensuite avant que ça ne prenne au fond, une boîte de tomates concassées que je remplacerai la prochaine fois par un boîte de pâte de tomate et un demi-litre d'eau. Viennent ensuite une pomme de terre moyenne coupée en tout petits cubes et deux petites branche de céleri hachées très fin. J'ai ajouté suffisamment d'eau, 1 petit bouquet de persil et un plus gros de coriandre hachés. Pendant  que ça mijotait j'ai fait cuire dans un peu d'eau 80g d'orge que je ne remettrai pas la prochaine fois; certains mettent du riz un seul de l'orge, j'avais opté pour l'orge. Quand l'orge était au ¾  de sa cuisson j'ai ajouté les 140g de lentilles qui me restaient et quand le tout était tendre, j'ai vidé une boîte de 250cl de pois chiches et autant de fèves

J'ai mélangé les deux appareils dans une casserole de 4 litres et j'ai assaisonné avec 1 c. c. de gingembre râpé, une pincée de safran, 1 c. c. de carvi, du sel du poivre. J'ai ajouté un peu d'eau pour faire environ 4 litres de soupe, et j'ai laissé mijoté. Nous avons servi dans des tout petits plats car en fait la hrira est un repas, servie avec des dattes et des figues. Plusieurs convives ont essayé le folklore.   

Variantes

Le ... ... ...


Gâteau

Historique

Un gâteau tout simple qui vient de Monique, et que Mylène appelle «gâteau à Monique»

remarque : vous pouvez utiliser un moule plat,rond carré ou rectangulaire.

ingrédients                                                           

4 œufs
175 ml huile
175 ml lait
325 ml farine
325 ml sucre
1 cuillerée a soupe de poudre a pâte
1 pincée de sel
Vanille facultative

préparation

Mélanger les ingrédients humides ensemble
Ajouter graduellement le sucre et ensuite le reste des ingrédients secs.

Graisser le moule.

Préchauffer le four a 375° F
Cuire 15 min à cette température et baisser ensuite le four a 350° F
Insérer un couteau dans le milieu si c’est sec il est prêt, les côtés devraient être brun.


                                               Mijoteuse

 

Historique

Depuis décembre 2006 nous avons une mijoteuse de 6,5 litres. Nous avons «élaboré» un genre de bœuf Bourguignon et un rôti de porc. Les deux étaient délicieux. Je tenterai bientôt un cassoulet et un tajine.

Les recettes existantes qui seront confectionnées à la mijoteuse recevront la mention : Option mijoteuse. Les nouvelles auront leurs places spécifiques.

Nous sommes tellement enthousiastes des premiers résultats que nous envisageons d'acheter une mijoteuse d'environ 3 ou 4 litres.


 

Tourtière du lac St-Jean (Québec)

Origine
Du lac St-Jean pardi ! Mais peut-être de Charlevoix, avant ? Celle-ci vient de Doris, du lac. J'en ai mangé une faite par un collègue originaire de Charlevoix, mais à Alma, avec du gibier ; c'est la vraie.

Voilà !
Mélangez 2 oignons ou plus hachés, à une quantité égale, ou suivant les goûts, de porc, bœuf, poulet ou veau, coupés en dés de 2 cm. Ou mieux, du lièvre de la perdrix, du chevreuil, de l'orignal, ou pourquoi pas de sanglier. Saler poivrer, réfrigérer toute la nuit.
Coupez (le terme du lac est "carotter" ) en dés de 1.5 cm, des pommes de terre, 2 fois la quantité de viande. À Alma on trouve les patates déjà carottées dans tous les bons magasins.
Mélangez les ingrédients, installez une pâte à tarte dans une rôtissoire de préférence en fonte, transférez, ajouter de l'eau au ¾ de l'appareil , ajoutez 3 à 4 bouchons de bovril ou équivalant, ou une boîte de consommé. et recouvrez de pâte. Avec le manche d'une cuillère en bois faites un trou de 2 à 3 cm de diamètre.
Couvrez, mettez au four à 400º F = 205º C pendant ½ heure, baissez à 250º F = 121º C (allons-y pour 120) pendant 10 heures, oui 10 heures ou moins.
Vérifiez qu'il ne manque pas de liquide, sinon c'est la catastrophe à moins que vous en rajoutiez dans le trou en creusant un peu! Aussi ne laissez pas la pâte trop rôtir.

Remarque :
Doris ne dit pas la grosseur de la bouteille de bouvril, et les bouchons sont proportionnels, alors démerdez vous ! Ne paniquez pas, on va l'essayer.


 

Fin temporaire